Accueil > Vie des groupements > En septembre 2014 le Pape demande qu’en Centrafrique la violence cède le pas (...)

En septembre 2014 le Pape demande qu’en Centrafrique la violence cède le pas au dialogue

lundi 20 octobre 2014

PNG - 125.1 ko

Le pape François a demandé dimanche que "la violence cède le pas au dialogue" en Centrafrique afin de protéger les populations civiles, à la veille du déploiement de la mission de l’ONU dans ce pays.
"Demain débutera officiellement la mission voulue par le Conseil de sécurité de l’ONU en Centrafrique pour favoriser la pacification et protéger la population civile qui souffre les conséquences d’un conflit en cours", a déclaré le pape à l’issue de la prière dominicale de l’Angélus, place Saint-Pierre au Vatican.
"J’encourage les efforts de la communauté internationale qui vient aider les Centrafricains de bonne volonté", a poursuivi François.
"Que la violence cède le pas le plus rapidement possible au dialogue, que les parties opposées laissent de côté les intérêts particuliers et oeuvrent pour que chaque citoyen, quelle que soit son ethnie ou sa religion, puisse coopérer à l’édification du bien commun", a conclu le pape argentin.
La Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (Minusca) doit se substituer progressivement à partir de lundi aux forces internationales déployées dans ce pays plongé dans une crise politico-militaire meurtrière.
La force onusienne, créée en avril par la résolution 2149 du Conseil de sécurité, va déployer dans un premier temps 7.600 hommes sur le terrain, et comptera 12.000 soldats et policiers à effectif plein. Son mandat initial court jusqu’au 30 avril 2015.

2 Messages

Répondre à cet article